Sciences41
Chemin : Sciences41 >> Documents >> Le CRESTE 41 >> Les accompagnements pédagogiques >>Charte de l’accompagnement en sciences
Charte de l’accompagnement en sciences

Sommaire

Préambule Retour à la table des matières

Dans la lettre de mission qu’il a adressée le 30 août dernier au président du Comité de suivi national des programmes rénovés de l’enseignement des sciences et de la technologie à l’école primaire, le ministre de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche a rappelé "l’importance pour la nation de former des scientifiques de qualité", convaincu que "pour y parvenir, l’action au niveau de l’école primaire est essentielle".

Cette charte s’inscrit dans cette mission et constitue un outil pour favoriser le développement des sciences et de la technologie dans le premier degré. Elle a été rédigée à l’attention de toutes les personnes et organismes qui souhaitent s’impliquer en tant que partenaires de l’accompagnement en sciences et technologie à l’école primaire. Leur démarche ne doit en aucun cas être contraire aux règles, principes et valeurs de l’Éducation Nationale [1] L’accompagnateur doit tout particulièrement veiller à respecter la laïcité et la neutralité de l’école.

Cette charte guidera également les groupes de suivi académique et les groupes de pilotage départementaux des programmes rénovés de l’enseignement des sciences et de la technologie à l’école pour l’usage pertinent qu’ils peuvent faire de l’accompagnement.


Introduction Retour à la table des matières

L’accompagnement en sciences et technologie est destiné à seconder les enseignants dans la mise en œuvre et le déroulement d’une démarche scientifique conforme aux programmes de l’école primaire.

Les objectifs de l’accompagnement en sciences et technologie sont les suivants :

Les différents types d’accompagnement en sciences et technologie visent la conception et la réalisation de projets initiés par le maître : modules, séquences, séances,…. Ils sont représentatifs d’une collaboration, inscrite dans la durée, entre "scientifiques et enseignants" et peuvent revêtir les formes non exclusives suivantes :


Profil de l’accompagnateur en sciences et technologie Retour à la table des matières

L’accompagnateur est une personne majeure, volontaire, qui, dans son domaine, a un niveau de compétences et de connaissances scientifiques et/ou technologiques au moins équivalent à celui d’une formation à bac+2.

L’accompagnateur intervient à titre personnel ou dans le cadre d’un partenariat avec des organismes reconnus : grands organismes, institutions, établissements d’enseignement supérieur et de recherche, associations, entreprises.

L’accompagnateur a, au minimum, une connaissance élémentaire du fonctionnement du système éducatif [2].

L’accompagnement est fondé sur le volontariat.


Règles générales de l’accompagnement en sciences et technologie Retour à la table des matières

L’accompagnement contribue à la mission d’enseignement des sciences et de la technologie qui relève de la seule responsabilité des enseignants.

Concernant le contenu

Le contenu sera toujours adapté aux possibilités cognitives des élèves ; il sera en adéquation avec les thématiques définies dans les programmes.

Concernant la production de ressources

Un partenariat entre l’Éducation nationale et les organismes ou personnes individuelles peut s’établir en vue de produire des ressources scientifiques et technologiques pour la classe (documents de toute nature, écrits ou audiovisuels, matériels). Le groupe de partenaires qui souhaite adhérer à la charte pour les ressources qu’il propose s’engage à ce que sa production respecte les principes ci-dessous :

La propriété intellectuelle

Si ces ressources sont publiées et induisent le versement de droits d’auteurs, ceux-ci seront répartis entre les divers partenaires en fonction des textes de loi en vigueur au moment de l’accord de publication. La position de chaque partenaire doit être clairement précisée et faire l’objet d’un document signé.


Règles particulières relatives à l’accompagnement à l’école Retour à la table des matières

Concernant les modalités d’accueil dans les classes

L’enseignant dont la présence est effective et permanente ne confie pas sa classe à l’accompagnateur. Il n’y a pas de substitution des rôles.

Concernant les durées

L’ensemble des activités d’accompagnement à l’école respecte les horaires inscrits à l’emploi du temps de la classe.

Concernant le déroulement du projet d’accompagnement

Dans la phase préparatoire

Hors temps scolaire, l’accompagnateur aide les enseignants à préparer et à conduire leur projet. Ensemble, ils se mettent d’accord sur les activités que les élèves mèneront, sur les notions, les démarches et les savoir faire en jeu ainsi que sur les niveaux de formulation. Ils exploitent, en commun, les différentes facettes du thème en respectant les programmes scolaires en cours. Ils préparent, ensemble, et pour chaque séance une progression adaptée aux enjeux pédagogiques et scientifiques.

Dans la classe

L’enseignant définit le rythme de la séance et la pédagogie. Il assure l’autorité au sein de la classe dont il est responsable.


Conclusion Retour à la table des matières

Cette charte a été rédigée en vue de donner aux partenaires potentiels une meilleure connaissance du cadre et de l’orientation de l’accompagnement en sciences et technologie. Elle présente les objectifs à atteindre, identifie les différents modes d’accompagnement, définit le profil de l’accompagnateur, et précise un ensemble de règles générales.

- Auteur(s): Dominique Breton Ecrire à l'auteur
- publié le jeudi4 novembre 2004.
 
Version imprimable de cet article Version imprimable - Voir l'article au format pdf
Ministère de l’éducation Nationale - Direction de l’enseignement scolaire

[1] circulaire n° 92-196du 03 juillet 1992 - participation d’intervenants extérieurs aux activités s’enseignement dans les écoles maternelles et élémentaires...

[2] Une plaquette d’information est en cours de rédaction à cette intention.

| Nous contacter | Plan du site | Accès rédacteurs | Accueil |
Ce site est rélisé grâce au système de publication SPIP.